Partagez | .
 

  Laisse toi aller ⎜ Candice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emrys Eliott
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 22/11/2016
MessageSujet: Laisse toi aller ⎜ Candice   Mer 23 Nov - 19:11

C’est dès les premiers rayons de la lune que mes yeux s’ouvre sur le plafond de ma chambre. Un instant je reste là à regarder le bois, juste le temps que la lune monte un peu plus haut dans le ciel et que la soleil s’incline doucement face à sa splendeur. Je cligne doucement des yeux, puis je me redresse, laissant les couvertures glisser sur ma peau nu. Je repousses les draps pour sortir de mon lit, je sais à présent que le jour est mort pour donner vie à la nuit. J’avance vers la grande baie vitré qui couvre tout le mur nord de ma chambre, j’appuie sur un bouton et le volet roulant s’ouvre sur l’obscurité d’Imagine.

Un sourire en coin se dessine sur mon visage alors que j’observe l’immensité du monde sous mes yeux, toutes les lumières qui éclairent ses passants. Ses douces proies qui n’attendent que moi. Je laisse les rayons de la lune courir sur mon corps nu, refroidir un peu plus ma peau, puis je m’en détourne pour enfiler un caleçon, un pantalon, un tee-shirt et une veste de cuir. Des rangers aux pied, et je saute littéralement par dessus le garde corps pour rejoindre le salon, que je quitte ensuite pour monter dans ma belle voiture de collection. J’abaisse la capote, et d’une simple pression sur une télécommande les portes du garage s’ouvrent pour me laisser rejoindre la nuit.

Je roule pendant de longues minutes, regardant les passants, les analysant un a un. Pour le moment personne n’a attiré mon attention, aucune jolies filles ne l’est assez pour que je puisse m’arrêter sur son visage, jusqu’à ce que cette chevelure de feu passe devant mes yeux. Une chevelure que je serai bien incapable d’oublier, mais il y a aussi cette démarche, et ce corps, même de dos je saurai la reconnaitre. Un grand et merveilleux sourire dévoilant toute ma magnifique dentition fend mon visage. Te voilà donc, ma belle et douce Callie, moi qui me demandais où tu étais passée.

Je la suis de loin d’abord, regardant ce qu’elle cherche à faire de sa nuit, elle ne s’ennuie pas en tout cas. Je la laisse se nourrir, bien qu’elle semble avoir un ou deux scrupule là dessus. Je l’ai connu plus froide, il faudra que je lui rappel. Froide face au victime, plus bouillante que jamais à ma vue.

Je me rappel notre première rencontre dans ce bar. Je chantais pour toutes ses belles dames, mais aucunes n’avaient sa beauté. Lorsqu’elle est entrée, mon regard c’est instinctivement posé sur elle, comme si elle m’était destiné, et rapidement j’avais pris possession d’elle de toutes les manières qu’il était possible d’imaginer. La revoir ce soir était un merveilleux hasard. Je n’aurai pas pensé une seule seconde en sortant que je pourrai retomber sur cette fabuleuse créature au simple détour d’une rue. Et pourtant c’était bien le cas. Je finis par abandonner la voiture sur une place de parking quelconque pour commencer à la suivre de loin. Mon entrainement de dhampir toujours aussi présent dans mes veines. J’étais un chasseur, un tueur, j’étais passé maitre dans l’art de la traque, et la traquer elle était un jeu dont je ne pourrai me lasser.

Elle tourna sur la droite, et même en ne la voyant que de dos, je pouvais deviner que ses yeux c’étaient posé sur la délicate créature abandonné sur le sol, saignant d’un genou. Un blessure superficielle, mais suffisante pour laisser un mince filet de sang s’en écouler. Je pouvais entendre les battements de son coeur s’accélère d’une manière dont seul les strigoïs ont le secret. Ce qui pense que nous n’avons pas de coeur, ils se trompent amèrement et en sont toujours les plus choqué en découvrant leur battement.

J’approche alors doucement, restant dans son dos, laissant l’odeur du sang venir jusqu’à elle dans une douce tentation. J’arrive derrière elle, collant mon torse contre son dos, j’enlace son corps pour l’enserrer contre le mien et mon visage s’enfouie dans son cou, retrouvant l’odeur enivrante de son corps :

- Laisse son odeur te consumer, laisse l’euphorie s’emparer de toi. Laisse toi guider vers la tentation. Tu ne t’en sentiras que mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Laisse toi aller ⎜ Candice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pensez vous aller voir TRON Legacy au cinema?
» Aller d'un aeroport a un autre
» Mon nabaz ne veut pas aller au dodo
» Un film qu'il faut aller voir!!!!
» Petit aller retour au Pas de la Case

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ensemble ::  :: La ville-