Partagez | .
 

 Oh Marie - Univers Vampire Academy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marie Brown
avatar
Messages : 1
Date d'inscription : 23/11/2016
MessageSujet: Oh Marie - Univers Vampire Academy   Mer 23 Nov - 19:23




Marie Brown


feat. Bonnie Wright

Date de Naissance : 11 Décembre 1901 ~ Lieu de Naissance : Naples
Âge : 114 ans ~ Statut : Mariée ~ Groupe désiré : Strigoï
Elément (pour les Moroï) :/ [/b]


Caractère, Marie est du genre franche, répondante, borné. Elle est aussi une grande manipulatrice et aime par-dessus tout tué. Depuis qu’elle est devenue strigoï, elle aime perpétrer des massacres avec son mari, et le fait qu’ils soient chasseurs de primes, tueurs à gages, aide beaucoup à pouvoir assouvir ce désir de meurtre. Sa vie ne se résume qu’à cela, en tout cas une partie, car une grande autre est réservée à son mari. Elle ne va pas sans Roman, il est même plutôt rare de les voir l’un sans l’autre, comme les deux faces d’une seule et même pièce. Elle rit, tellement depuis qu’elle est avec lui qu’elle ne perd jamais son sourire, sauf lorsqu’elle craint pour la vie de l’homme qu’elle aime. Par chance, cela arrive très rarement. Elle est une jeune strigoï, mais le fait d’être toujours à deux la rend plus forte que la moyenne. Et son sang de dhampir coule toujours dans ses veines.

Ressortent souvent ses origines italiennes lorsqu’elle parle d’amour à Roman, ou encore lorsqu’elle injure.
Son physique Elle est une rousse à la crinière flamboyante. Sa peau est pâle comme la neige, ses yeux sont bleus comme l’océan, cerclé d’un fin trait rouge les rendant à la fois irrésistible et terrifiant. Son corps est fin, délicat, somptueux, du haut de son petit mètre soixante-quatre, elle fait tourner les têtes. Elle est l’appât là où Roman est le bourreau. Ses courbes finement marquées sont son grand avantage et son sourire est à croquer. Son seul défaut ? Une cicatrice sur la cuisse droite, causé par un strigoï lorsqu’elle était humaine, celui là même qui tenta de la violer le soir ou elle se donner à Roman pour la première fois. Elle ne cherche jamais à la caché, elle est un symbole, car même si elle est toujours plus faible, elle ne sera jamais seule et il sera toujours là pour la sauver.




Son Histoire

Racontez nous sa vieC’est un soir de 1901, le 25 février pour être précis, à Naples, que la jeune Larina de Conti découvre de la plus mauvaise des façons un monde qui n’aurait jamais dû être le sien. Alors qu’elle passe une agréable soirée avec des amies à elle, Larina quitte le bal pour rentrer chez elle. Tout aurait pu allez bien dans le meilleur des mondes. C’était sans compter sur cet homme, sans doute, le plus beau qu’elle n’ait jamais vu. Pourtant, il était si pâle, une lueur dans les yeux qui lui donnaient la chair de poule dès l’instant où elle posa ses yeux sur lui.

Son sourire lui avait glacé le sang. Révélant des dents blanches merveilleusement bien aligné et deux petits crocs, ce qui lui fit comprendre immédiatement à quoi elle avait à faire. On en parlait souvent dans cette légende qui tournait dans le pays. Face à elle, se trouvait ce que l’on appelait un vampiro*. Son coeur dut faire un arrêt lorsqu’il s’approcha d’elle en lui murmurant «Stasera sei mio»*

La peur l’avait totalement envahi. Elle se disait maintenant que sa fin était proche. Il s’approcha doucement d’elle, et planta ses crocs dans sa chaire, la laissant succomber aux endorphines. Il n’en but cependant pas beaucoup de sang, puis juste après cela, il la viola, la mordant à nouveau, sans jamais franchir la limite. Jamais elle ne saura qu’il ne l’a pas vidé de son sang pour le simple fait de ne pas devenir strigoï.

Une fois sa besogne terminée, ce Moroï, car s’en est un, sans même que Larina le sache, elle ne le prenant que pour un vampire, un monstre assoiffé de sang. Elle resta de très longueur heures sur le sol avant qu’on ne la trouve et la fasse porter à l’hôpital. Elle découvrit quelques jours plus tard qu’elle était enceinte. Mais de quoi ? Elle pensais à un monstre, alors qu’il ne sassait que d’un dhampir.

C’est neuf mois plus tard, en décembre 1901 que Larina donne naissance à une petite fille qu’elle nomme Marie. Jamais elle n’aimera cet enfant, la considèrent tous le long de sa vie comme un monstre, sans jamais lui dire ce qu’elle savait de son père, et la fille de laquelle elle était. Marie fut ignorante jusqu’au soir de ses 24 ans.

Marie grandit dans l’ignorance la plus totale, se demandant toujours pourquoi sa mère ne l’aimait pas. Elle ne savait pas non plus qu’elle était le fruit d’un viol, elle pensait que son père était soit mort, soit parti, soit juste un homme de passage. Grandir dans cette ignorance fut pour elle des plus terribles, toujours montrés du doigt par ses camarades de classe. Considérée comme une battarde par les gens du quartier. Jamais chez elle, on ne parla d’elle comme de la jolie petite Marie qui rentre de l’école, ou encore la gentille petite fille. Non, c’était toujours « la voilà celle-là », ou encore « que fait-elle avec nos enfants ? ». Peu se révélaient être tolérants et compatir à sa peine. Elle était toujours toute seule, même à l’école, ses professeurs la mettaient sur la touche, comme si elle était une tâche au milieu d’un décor parfait. Puis un jour, en 1915, l’Italie entre en guerre, Marie à alors 14 ans et sa vie en sont bouleversés.

Sa mère, infirmière est ordonnée à aller au front, on laisse, la petite Marie allait vivre chez sa tante, à Rome. C’est là qu’elle commence réellement à vivre et à être heureuse. Plus personne ne la considère comme un monstre ou on ne sait quoi. Sa tante est merveilleuse avec elle, devant comme une mère. Elle découvre alors que sa mère avait été violée et commence à prendre pitié d’elle, sans jamais vraiment lui pardonner de l’avoir ainsi maltraité en amour.

Elle grandit, heureuse maintenant, elle mûrit, va à l’école et se fait des amies, les professeurs font attention à elle. Elle est très douée, concernant l’histoire et tout cela, elle possède une merveilleuse mémoire. En éducation physique, on perçoit aussi des capacités physiques importantes. Elle est toujours celle qui saute le plus haut, qui est la plus souple. Elle s’essaye aussi une fois à la boxe et se trouve être excrément doué pour cela, mais personne n’en parlait, une femme qui boxe. Rien de tel pour effrayer les hommes.

Marie c’est fait une place à Rome à la fin de la guerre, sa mère en revient et ne lui demande même pas de revenir vivre avec elle. La jeune femme ne sans plein alors pas et termine ses années d’école rapide, travaillant ensuite dans une chemiserie pour gagner sa vie tranquillement. Sa vie ne se résume qu’au travail et aux sorties entre copines pendant un long moment. Un soir, cependant, alors qu’elle à 20 ans, elle rencontre un gentil garçon et pense tomber amoureuse, elle reste avec lui jusqu’au soir de ses 24 ans, qu’elle fête avec ses amies, elle tombe alors sur l’homme qui changea sa vie à jamais. Roman.

Roman. Un mètre soixante-dix-huit, donc dix centimètres de plus qu’elle. Brun, les yeux marrons, cerclés de rouge. Sur le coup, Marie ne comprend pas ce trait physique, est-il malade des yeux ou autres pour avoir un tel cerclage ? Mais elle en a la réponse rapidement. Il est également de masse assez imposante, leur genre d’homme que l’ont voie démonté une bande de gangsters en trente secondes. Son torse musclé, parfaitement moulé sous sa chemise blanche le soir de leur rencontre hante encore ses pensées. Elle se souvient encore parfaitement avoir passé sa langue sur ses lèvres de désir lorsqu’il était venu l’abordé et qu’elle l’avait détaillé. Il l’avait fait rire dès ses premiers mots, et lorsqu’il l’avait invité à danser, elle n’avait pas hésité, se jetant dans ses bras, oubliant rapidement le fait qu’elle avait quelqu’un dans sa vie.

Collée contre lui, elle oublie le monde qui les entoure, elle le laisse parcourir son corps de ses mains lorsqu’il danse, elle ne sait pas pourquoi, mais elle se sent merveilleusement bien dans ses bras. Elle rit longuement, se laisse même tenter par un baiser, puis tout bascule. Il lui demande alors quand est-ce qu'elle compte sortir son pieu pour l’attaquer. Marie le dévisage, ne comprenant rien et Roman comprend alors qu’elle ne savait rien de ce qu’elle était. Cela ne semble que la rendre que plus attirante encore à ses yeux. Ils commencent à lui expliquer ce qu’elle est, ce qu’étaient son père et ce qu’il est lui. Marie n’en croit pas ses oreilles et s’enfuit rapidement.

Il se passe bien des jours sans qu’elle le revoie. Elle tente de l’oublier, d’oublier ses paroles, de faire comme si de rien était. Mais ses mots hantent son esprit, elle n’en comprend toujours pas les fondements. Puis, un autre soir, elle tombe de nouveau sur lui, elle le laisse de nouveau l’approcher et lui parlé. Ce qu’il lui raconte semble tout droit sorti d’un roman, elle ne veut pas y croire, mais lorsqu’il lui montre ses crocs, sa force, tout commence à faire chemin dans son esprit. Le rejet de sa mère sur elle, ses capacités physiques supérieures, sa résistance naturelle. Toute sa vie commence à prendre en sens dans ses bras, mais elle n’est pas prête à l’admettre, elle ne veut pas non plus croire qu’elle est en train de tomber amoureuse de lui. Alors, de nouveau, elle fuit. Ils passent un mois sans se revoir, elle ne sait pas qu’il la surveille encore, Marie pense qu’il a fini par partir, la trouvant bien ennuyante.

Mais un soir, alors qu’elle rentre chez elle, un homme lui tombe dessus, ses intentions sont plus que claires, c’est après son corps qu’il en a. Elle tente de lui résister tant bien que mal, malgré cette force de dhampires qu’elle possède, mais lui est un strega si elle en croix le cerclage de ses yeux et ce que lui a dit Roman. Il la frappe, si fort qu’elle tombe, la joue en sang et se jette sur elle, commençant à lui arracher ses vêtements. Elle pense que tout est perdu, elle ne voit plus rien, tellement ses larmes obturaient ses yeux, puis soudain, elle ne sent plus la pression de ce corps maléfique sur elle, il vole dans les airs. Elle reconnaît aussitôt son sauveur. Roman. Il lui arrache la tête et cela ne l’effraie pas plus que cela, il s’approche ensuite d’elle, lui demande si cela va. Elle répond que lui, il l’aide à ce relevé, elle se jette dans ses bras. Il la sert si fort qu’elle perd rapidement ses larmes. Marie relève les yeux vers lui, et c’est elle qui lui donne le premier baiser cette fois-ci. Un sourire apparaît sur les lèvres de Roman ensuite alors qu’il caresse sa joue. Elle lui demande d’aller ailleurs. Ils vont chez lui, elle découvre qu’il vit dans une grotte, elle trouve cela étrange, mais ne dit rien. Il lui offre à boire, il la réconforte et elle prend les devants. Vivant la première des plus belles nuits de sa vie ensuite.

Le lendemain, elle se réveille dans ses bras, mais son premier réflexe est de fuir. Il la retient, elle se défend, il finit par la laisser partir. Elle n’assume pas vraiment son acte. Elle a trompé son petit ami, avec un homme qu’elle connaît à peine, mais qui la sauvée tout de même. Roman fait naître en elle des émotions qu’elle n’a jamais ressenties. Des sentiments forts, mais cela a été si vite qu’elle prend peur, d'autant plus qu’il n’est pas humain…enfin elle non plus…elle sont complètement perdus, ne sachant plus quoi faire.

Les jours recommencent à passer, sans qu’elle puisse sortir Roman de sa tête, leur nuit passée ensemble, tout ce qu’il a pu lui faire. Elle meurt d’envie de le revoir, mais elle sait qu’elle ne doit pas. Elle finit par quitter son copain, sans remord finalement. Elle cherche instinctivement à attirer l’attention de Roman maintenant, s’habillant de façon de plus en plus provocante lorsqu’elle sort. Marie sait qu’elle ne devrait pas, mais elle ne veut plus qu’une chose, lui.

Il finit par revenir à elle, cherchant à savoir où elle en est, et sans vraiment savoir pourquoi elle lui confie tout ce qu’elle a sur le coeur. Ses doutes, des sentiments, ses peurs. Il sait là rassurer, il lui avoue même l’aimer. Alors à ce moment-là, elle ne doute plus, et le laisse l’emmener de nouveau.

Marie lui demande de tout lui apprendre sur leur monde, il le fait avec plaisir. Il lui apprend à se battre, elle apprend vite. Ils se sont coupés au monde, ne vivant plus que l’un pour l’autre pendant un long moment. Elle découvre ensuite qu’il est chasseur de primes, et elle décide de le suivre, de travailler avec lui. Elle abandonne toute sa vie pour lui, laissant son existence se résumer à leur amour.

Quelques mois plus tard, alors qu’ils sont à Vienne pour un petit voyage romantique, elle lui demande de la transformer et il n’hésite pas. Le lendemain, il lui apprend à être une strigoï. Ils deviennent alors l’un des couples les plus redoutés de leur monde, tuant là où leur demandait si cela payait. On ne les connaît pas vraiment, ils sont comme une légende. Un murmure, une histoire qui fait peur racontée aux enfants, et cela leur convie bien, ainsi, on les laisse tranquille.

vampiro : vampire
stasera sei mio : cette nuit tu es à moi. En italien dans le texte.




Aujourd'hui,90 ans ont passé depuis la transformation de Marie, elle et Roman sont toujours ensemble, plus proches et amoureux que jamais. Ils semblent l’un et l’autre incapable de se séparer, faisant toujours tout ensemble. Aimant massacrer à deux. Aujourd’hui, il viennent à Missoula pour un nouveau job, ils doivent retrouver la fille de Gareth Prescott, un strigoï pour lequel ils travaillent depuis plusieurs années, ce qui a d’ailleurs permis à Marie de se lier d’amitié avec cet homme et se mettre sa compagne à dos, mais elle s’en fiche pas mal, après tout, il n’y a que Roman qui l’intéresse. Leurs recherches les ont menés ici, elle espère bien en finir une bonne fois pour toutes avec cette affaire, quitter cette ville et se prendre un petit congé avec son mari pour ne profiter que de lui et son corps.




Qui se cache derrière ?
Prénom/Pseudo : Noémie
Age : 17 ans
Comment es-tu arrivé ici ? Je me tais
Un avis sur le forum ? Je me tais
Tes petits hobbies ? Je me tais
Avatar : Bonnie Wright







Codage par Slana

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Oh Marie - Univers Vampire Academy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RICHELLE MEAD] ♦ Vampire Academy
» [Ma première fanfic] Raimonia & la Nouvelle Alius Academy
» Seigneur vampire sur base de Sinople
» Dark Heresy - Un JdR dans l' univers de 40K
» Vampire en avril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ensemble ::  :: Personnages de Noémie-